L’importation de voiture américaine

Voiture de collection américaine

Petit, devant la télé, chacun de nous rêvions de ces magnifiques voitures de collections américaines qui paraissaient à des années lumières de notre possession, alors qu’aujourd’hui elles nous sont accessibles avec quelques coups de téléphones, de l’argent et quelques visites chez les différents services d’importation. Et dire qu’il y a quelques années encore, importer une voiture de collection américaine, ou tout simplement une voiture américaine, était une épreuve bien dure alors qu’aujourd’hui, grâce aux moyens inventés par l’homme, ces véhicules prennent un paquebot pour retrouver leur élu en seulement une vingtaine de jours. A choisir entre une nouvelle ou une ancienne, il faut tout de même préciser que la voiture de collection présente de nombreux avantages par rapport à celle d’occasion, elle n’a pas besoin d’homologation, ce qui a pour conséquences de vous faire gagner un temps incroyable, croyez en les experts. Ce n’est pas n’importe quelle voiture qui est considérée comme telle et pour cela, il y a plusieurs conditions qui définissent un véhicule en tant que voiture de collection:

  • Elle doit être considérée comme rare;
  • Faire parti bien sur de l’histoire automobile;
  • Sa date de fabrication doit dépasser les trente ans;
  • Et elle doit posséder un “matching number” sur ses pièces principales comme le châssis, le moteur, les freins etc…, afin d’attester de l’originalité de son état et surtout ne pas avoir subi de modification importante ou bien être tout simplement une réplique de l’ancien modèle.

Après vous être assuré de toutes ces choses, il est très important de vérifier en plus l’état du véhicule grâce à des photos ou encore mieux, l’avoir vérifié sur place personnellement ou par l’intermédiaire d’un proche ou bien une société professionnelle comme Sylc Export. Une des choses primordiales à vérifier également avant l’importation de voiture américaine, est si la voiture a un “Title” ou une carte grise américaine où est inscrit le numéro du véhicule VIN (Vehicle Identification Number). Il y a certains états où il n’y a pas besoin d’une carte grise pour rouler avec la voiture, mais si jamais vous ramenez une voiture sans son title, elle restera au garage toute sa vie, car pour son immatriculation, c’est un détail de la plus haute importance. En plus de cela, il faut vérifier que le véhicule appartient totalement au vendeur et n’est pas gagé ou bien en hypothèque et que le payement soit entièrement soldé. Pour vérifier ceci, il suffit tout simplement d’ouvrir la carte grise et d’aller à la ligne “Lien Holder” ou “Lien” et d’y voir l’inscription “Lien release” ou “Lien satisfied”. Lorsque le numéro de série et l’état du véhicule a bien été vérifié, il faut récupérer la voiture et pour cela, il existe deux solutions qui se traduisent par deux types de camions pour aller chercher votre engin. Il y a le “porte-huit”, qui est un utilitaire avec un attelage de huit voitures et qui transportera la vôtre à ciel ouvert, toujours bon mais pas très conseillé, car on ne sait jamais ce qui peut arriver et le second, qui est notre préféré, le camion fermé pour protéger votre voiture dans toutes les situations possibles et inimaginables, que ce soit des tornades du Texas, des ouragans de Floride, ou encore des tremblements de terre en Californie.

En ce qui concerne votre choix pour la procuration de votre voiture, il est préférable de travailler avec des professionnels, ou Car Dealer, car on peut récupérer le véhicule à tout moment de la journée à l’inverse des particuliers qui ont toujours une excuse pour vous laisser en plan devant la porte. Le transfert vers la compagnie de shipping est l’étape suivante de l’importation de voiture américaine et s’effectue pour un montant qui varie suivant la distance à laquelle se trouve la voiture. Concernant, les compagnies maritimes, il y en a plusieurs sur le marché qui s’imposent comme les plus fiables et d’ailleurs utilisées par nos services comme la très ancienne CMA CGM, la DLM International et Maersk ainsi que la CSCL Globe, on ne s’amuse pas avec ce détail-là car pour être sûr de recevoir la voiture en un morceau et sans dégâts, seul des experts dans le domaine peuvent vous assurer cela. Par la suite il faut payer pour le dossiers de formalités d’exportation. En effet, avant d’être embarquée à bord du bateau après avoir été mis en conteneur, le véhicule passe par un contrôle de douanes US pendant 72 heures pour des vérifications de dernière instance comme l’achat dans les normes de la voiture et s’assurer qu’elle n’est pas volée ou gagée, en fournissant la “Bill of sale” et le “title” ainsi les différents justificatifs au fait qu’elle soit apte à être exportée. Très rarement, mais cela arrive, le conteneur est passé aux rayons X ou bien ouvert pour une vérification.

Le voyage jusqu’en France se fait avec un prix variant suivant les destinations de départ et d’arrivée. Lors de cette transaction, une assurance non obligatoire de 2 à 3% de la valeur d’achat du véhicule est proposé à chaque client en cas d’incident comme le naufrage du porte-conteneurs, ou bien s’il doit s’alléger et larguer quelques conteneurs à la mer, des événements assez rares, mais pas impossible. Sylc Export vous propose en plus un service de tracking pour suivre étape par étape l’importation de voiture américaine ainsi que la position en temps réel de votre véhicule. C’est très rassurant de le savoir de plus en plus proche avec de plus un “ETA” à disposition, ce qui correspond à la date d’estimation de son arrivée à bon port.

Lorsque le véhicule arrive enfin en France, il y d’autre frais qui s’ajoute à tout cela avec en premier:

  • Celui du dépotage et de traction portuaire pour descendre votre engin sur la terre ferme ;
  • Des frais armateurs pour le service fournit par la société maritime;
  • D’autres frais pour la constitution d’un dossier obligatoire pour le dédouanement;
  • Certificat douanier 846A qui atteste du payement des frais de douane;
  • Et puis enfin pour la voiture de collection, ceux de la douane à 5,5% du prix d’achat plus celui du transport maritime du véhicule déclaré.
  • Pour celle d’occasion, c’est bien plus onéreux avec 10% pour la douane et 20% pour la TVA; il est à préciser que l’ancienneté se fait plus respecter.